Translate

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

BIRKAT HA' HAMAH



La Benediction au Kotel 5769
















Qu'est-ce que Birkat Ha'Hamah?




Une vue d'ensemble de cette bénédiction exceptionelle

Dieu fit les deux grands luminaires:le grand luminaire pour régner lejour,le petit luminaire pour régner la nuit...Il fut soir,il fut matin,quatrième jour.
–Genèse 1, 16-19

Celui qui voit le soleil au début de son cycle doit dire «Béni soit celui qui renouvelle l’oeuvre de la Création.» Et quand est-ce? Abayé a dit:tous les 28 ans.
–Talmud, traité Berakhot 59b

Tous les 28 ans, le soleil revient exactement à la position qui était la sienne lorsqu’il fut créé,au début du quatrième jour de la création. Une bénédiction spéciale – appelée Birkat Ha’Hamah, «la bénédiction du soleil» – est récitée pour marquer cet événement. Étant donné sa rareté, cette bénédiction est l’occasion d’un grand rassemblement d’hommes,femmes et enfants.
Cette année,5769,nous accomplirons cette Mitsva toute particulière le matin du 8 avril(le matin de la veille de Pessa’h entre 7h01 et 10h19).
La bénédiction est traditionnellement précédée et suivie par une courte sélection de Psaumes et de prières.
Pratiquement toute vie sur la Terre est sustentée par la lumière du soleil. Chaque matin, sans défaut, le soleil se lève à l’est et nous inonde de ses rayons bienfaisants, faisant croître la flore et, à travers la photosynthèse, procurant l’oxygène nécessaire à toute la faune. Nous nous rassemblerons le 8 avril pour dire les choses autrement:
«Béni sois-Tu,Éternel notre Dieu, Roi de l’Univers, qui renouvelle l’oeuvre de la Création.»

Sur Judeopedia La bénédiction du Soleil

Le millésime de l’année de la Création du Monde est 1. Tous les 28 ans, le Soleil est réputé revenir dans la même position qu’à la Création. Ainsi, lorsque le reste de la division du millésime d’une année juive par 28 est égal à 1, on entre dans un nouveau cycle solaire, identique à celui de la Création. On récite alors la Birkat Ha‘hama, Bénédiction du Soleil, (Choul‘han ‘Aroukh, Ora‘h ‘Hayim Sim. 229). Or 5768 est divisible par 28 (28 x 206 = 5768). Et 5769 = 28.206 + 1.

Pourquoi 28 ans ? Nous sommes ici dans la logique du calendrier julien, qui postule que l’année solaire est exactement de 365 jours 1/4 ; les années bissextiles y reviennent tous les 4 ans. Quand on combine le cycle hebdomadaire de 7 jours et le cycle bissextile de 4 ans, on obtient un cycle de 28 ans après lequel les dates juliennes reviennent au même jour de la semaine. Or au 20ème et 21ème siècles, plus exactement du 1er mars 1900 au 28 février 2100, le décalage du calendrier grégorien et du calendrier julien, provoqué par les absences de 29 février en 1900 et 2100, reste constant. Pendant ces deux siècles, la bénédiction du Soleil se fait au lever du Soleil, les mercredis 8 avril 1925, 1953, 1981, 2009, 2037, 2065, 2093.

Il y a tout lieu de penser qu’à l’origine, cette bénédiction intervenait à l’équinoxe de printemps, que le calendrier grégorien, en 1582, a stabilisé au 21 Mars. Du 21 mars au 8 avril, il y a 18 jours de décalage ; ce décalage a été atteint en 1900. Or il s’accroît d’un jour à chaque absence de 29 février, en 1700, 1800 et 1900, de 3 jours en 400 ans. Comme il atteint aujourd’hui 18 jours = 6 fois 3 jours, cela indique que cette bénédiction a été instituée voici 6 fois 400 ans, soit 2400 ans, au 5ème siècle avant l’ère commune. Or précisément, Méton d’Athènes, l’astronome athènien, qui a donné son nom au cycle luni-solaire qui est à la base du calendrier hébraïque, a vécu dans la seconde moitié du 5e siècle . Il appliqua en -432 ce fameux cycle, qui est fondé sur l’équivalence de 235 lunaisons et de 19 années solaires.

De plus, le mercredi 8 avril 2009 coïncide avec le 14 Nissan 5769, veille de Pessa’h. D’après Roger Stioui, ce serait la 12e fois depuis l’an 1 du calendrier juif que le début du cycle solaire coïncide avec la veille de Pessa’h et la dernière fois avant l’an 6000. Ceci n’est évidemment qu’un calcul théorique.


A propos de Birkat Ha‘hama
et du cycle solaire

Ce qui caractérise le début du cycle solaire de 28 ans, ce n’est pas tant la position du Soleil dans le ciel car celle-ci est identique à celle de la Création chaque année à la Tékoufa de Nissan, que la manifestation de cet événement à la première heure du mercredi, à l’instar de la Création. La Torah attribue une grande importance à l’instant précis où un événement se produit ou une action est réalisée. Ainsi par exemple, sanctifier le Chabbat par un Kiddouch en mentionnant la Création du monde, prends une signification particulière le vendredi soir, moment qui rappelle la fin des six jours de la Création. De la même manière, louer le Maître du monde à un moment précis où le soleil atteint la même position dans le ciel que celle qui lui a été assignée lors de la Création, un mercredi à la première heure, revêt pour un juif un caractère essentiel dans la reconnaissance du Tout-Puissant dans Son rôle de Créateur. Nous accomplissons ce mercredi la Mitsva de זעמל רכתישארב הש - souviens-toi de l’acte premier de la Création. Quand de surcroît ce mercredi tombe une veille de Pessa’h, nous avons l’opportunité d’accomplir dans le même temps la Mitsva énoncée aussi dans le Kiddouch de ז תאיציל רכםירצמ – souviens-toi de la sortie d’Egypte.
Cette importance est augmentée par la rareté de l’événement dans la vie d’un homme.
Roger Stioui – Nissan 5769

Lire sur Cheela La Benediction du soleil
ברוך אתה ה' א-לוקינו מלך העולם, עושה מעשה בראשית

Dans un même ordre d'idée, les kabbalistes expliquent le choix du cycle de 28 ans, selon Chmouël et Abayé. Le chiffre 28 apparaît dans la valeur numérique du mot "Coah' " (כח), la puissance, qui décrit la création du monde, dans le verset: "D-ieu a fait savoir à son peuple la puissance de ses actions, afin de leur donner l'héritage des peuples" (Psaume 111-6). Ce même chiffre apparaît aussi dans le premier verset de le Thora: "Au commencement D-ieu créa le ciel et la terre", qui contient 28 lettres. Or le chiffre 28, explique le Gaon de Vilna, contient la somme des chiffres 13, 9 et 6 qui représentent les 13 attributs de bonté, les sphères et les autres voies spirituelles par lesquelles D-ieu induit dans le monde tout ce dont il a besoin matériellement et spirituellement. (Biouré Aggadot sur Berachot 59b, par.36)

Rappel sur le cycle métonique : Le calendrier lunaire s’aligne sur des lunaisons de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes (29.53 jours) et alterne des mois de vingt-neuf et de trente jours. Une année lunaire de douze mois fait 354,36 jours. Comme une année solaire fait 365,24 jours, près de onze jours se perdent chaque année[. Pour rattraper ces jours perdus, les années comportent successivement douze ou treize mois lunaires, selon un cycle métonique.
Méton d’Athènes, en 433 avant J.-C. remarqua que si l’on reste avec ce système de 29,53 jours, toutes les dix-neuf années, on perd exactement sept mois. Le calendrier hébreu répartit donc ces mois sur le cycle de Gamliel l’Ancien, en composant des années dites « communes » de 12 mois ou des années embolismiques de13 mois.
Au cours d’un cycle métonique, 7 années sont embolismiques, les 12 autres étant communes. Le mois supplémentaire des années embolismiques compte toujours 30 jours : le mois d’adar se dédouble pour donner adar I (adar-richone en hébreu), le mois intercalaire proprement dit et adar II (adar-beth en hébreu).
La distribution des années embolismiques de 13 mois au sein du cycle métonique de 19 ans est connue sous le nom de Gou’hadzat גוחאדז”ט (la valeur numérique des lettres formant ce mot représente les chiffres 3, 6, 8, 1, 4, 7, 9), soit une année de 13 mois la 3e, 6e, 8e, 11e, 14e, 17e et 19e du cycle solaire de 19 ans.

Aucun commentaire: